Canal lacrymal bouché – Obstruction des voies lacrymales

Le terme “canal lacrymal bouché” est fréquemment employé par les patients pour désigner un larmoiement chronique. Heureusement, tous les larmoiements ne sont pas causés par une obstruction du système de drainage des larmes. Les larmes sont drainées à l’angle interne de l’œil et le canal lacrymal plonge le long de l’arrête du nez jusqu’aux fosses nasales. C’est pour cette raison que notre nez coule quand nous pleurons ! En cas d’obstruction d’un canal lacrymal, un obstacle peut se trouver sur le méat supérieur (entrée), le canal (trajet), ou le méat inférieur (sortie). Le bilan d’obstruction est réalisé par un ophtalmologue spécialiste des voies lacrymales appelé oculoplasticien. Le traitement repose sur la dilatation mécanique, les sondes ou la chirurgie de dérivation.

Canal lacrymal bouché

Qu’est-ce qu’un canal lacrymal bouché ?

  • Le terme canal lacrymal bouché se nomme médicalement “obstruction du canal lacrymal”.
  • Le terme désigne toutes les causes d’obstruction, sténose ou rétrécissement située à l’entrée, dans le trajet, ou à la sortie du canal lacrymal.
  • Il se traduit par un larmoiement et une stase des larmes, responsable d’infections oculaires à répétition.
Canal lacrymal bouché
Source AAO

Fonctionnement des voies lacrymales

  • Les larmes proviennent de vos glandes lacrymales situées à l’angle supéro-externe de chaque œil, sous le rebord de l’orbite.
  • Les larmes coulent à la surface de l’œil pour le lubrifier et le protéger. À chaque clignement des paupières, les larmes et les impuretés sont progressivement poussées vers l’angle interne de l’œil.
  • Elles s’écoulent ensuite au niveau des méats (points) lacrymaux situés aux coins internes des paupières supérieures et inférieures.
  • Les larmes passent ensuite par des canaux horizontaux (canalicules) jusqu’au sac lacrymal. Le sac lacrymal est un réservoir avant écoulement dans le canal lacrymo-nasal.
  • Le canal se jette dans les fosses nasales, elles lubrifient la muqueuse nasale et ses sécrétions. La muqueuse nasale absorbe une partie des larmes, une autre partie coule dans la gorge et la dernière partie s’évapore à la respiration.

Causes

Les différentes causes d’obstruction du canal lacrymal de l’adulte sont :

  • La sténose du méat – Le sphincter situé à l’entrée des voies lacrymales se resserre.
  • Les calculs – Petits caillots calcaires dans les canaux lacrymaux.
  • Les traumatismes de la face, notamment fracture des os du nez.
  • Les tumeurs des voies lacrymales ou situées à proximité (rare)
  • Les malformations cranio faciales – Notamment en cas de Trisomie 21.

Cas du larmoiement de l’enfant

  • Un bébé peut naître avec un canal lacrymal bouché. On parle d’obstruction congénitale du canal lacrymo-nasal.
  • 10 à 20% des nouveau-nés naissent avec un canal lacrymal bouché, il s’agit en fait d’une immaturité de la valvule de Hasner, la valve “anti-retour” séparant le canal lacrymo-nasal des fosses nasales.
  • Le larmoiement de l’enfant est donc quasiment toujours lié à une obstruction des voies lacrymales.
  • Dans 95% des cas, le problème se résout spontanément, sans traitement, dans la première année de vie. L’abstention thérapeutique est donc de mise avant l’âge de 1 an.

Symptômes

  • Le principal symptôme mais aussi la principale plainte du patient lors d’une obstruction du canal lacrymal est le larmoiement.
  • Une vision trouble liée à l’augmentation du lac lacrymal est également fréquemment rapportée : l’œil baigne dans trop de larmes.

Complications

  • L’obstruction chronique des voies lacrymales est sujette à la macération des larmes.
  • Si celles-ci s’infectent à la surface de l’œil, vous souffrirez d’une conjonctivite.
  • Si les larmes macèrent dans le sac lacrymal, il s’infectera, c’est la dacryocystite. La maladie se traduit par un gonflement douloureux de l’angle interne de l’œil, un œdème péri-oculaire et un écoulement purulent par le méat.

Diagnostic

  • Le diagnostic de canal lacrymal bouché est clinique.
  • L’ophtalmologiste peut effectuer un test de perméabilité pour confirmer l’obstruction. Pour cela, le méat lacrymal est dilaté à l’aide d’une petite sonde, puis du sérum physiologique est injecté.
    • Si vous sentez le sérum couler dans votre gorge, alors la voie lacrymale est perméable.
    • Si le sérum reflux et coule sur votre joue, alors l’obstruction est confirmée.
  • Afin de rechercher la cause et la hauteur de l’obstruction, votre ophtalmologiste pourra demander un dacryoscanner. Un produit de contraste est injecté par le méat lacrymal et le scanner réalisé. L’examen permet notamment de mettre en évidence les calculs et tumeurs des voies lacrymales.

Traitement et chirurgie

La technique de désobstruction du méat lacrymal dépend de sa cause ! Les traitements médicaux reposent sur les sondes et dilatations.

Traitement de la sténose du méat

En cas de sténose du méat lacrymal, c’est-à-dire à l’entrée des voies lacrymales, l’ophtalmologue peut proposer :

  • Un dilatateur méatique – Petit embout invisible en silicone transparent “forçant” l’ouverture du méat lacrymal. L’embout finit par tomber tout seul et le méat reste ouvert.
  • Une ouverture chirurgicale – Appelée “snip”, le chirurgien élargit le méat lacrymal en coupant légèrement le sphincter d’entrée.

Traitement de l’obstruction du canal

En cas d’obstruction du canal, notamment par des calculs, il est possible de réaliser :

  • Un sondage endo-nasal – Une caméra est entrée dans le nez, le méat lacrymal inférieur est élargi et une sonde est passée dans le canal lacrymal. Les calculs sont ensuite progressivement retirés.
  • Une dacryocystorhinostomie (DCR) – L’opération consiste à aboucher directement le sac lacrymal dans la fosse nasale pour shunter l’obstruction. L’intervention peut être réalisée en passant par l’angle interne du nez, ou par voie endo-nasale.

15 commentaires

  • Marie-claude Dourlhies picture

    Bonjour
    La sténose du canal lacrymal peut-elle provenir d’une sténose des fosses nasales provoquée par des polypes ?
    Après cette intervention combien de temps est-il raisonnable d’attendre en cas d’écoulement persistant pour effectuer un dacryoscanner de control ?
    Merci pour votre réponse
    Dr MC Dourlhies chirurgien dentiste

    Répondre
  • Omaima ben moummad picture

    Bonjour Dr
    Pour mon cas, j’ai déjà fais le test de perméabilité et j’ai senti le sérum dans la gorge donc mon médecin m’a confirmé que le problème est résolu et pas besoin d’une intervention chirurgicale. Après 2 mois à peine je commence à avoir le problème du larmoiement encore une fois, dois je passer directement à l’opération ou quoi au juste à votre avis svp ?
    Merci bien

    Répondre
  • Bécaud nadine picture

    Bonjour
    Après une DCR à la date du 15 mai 2023 j’ai dû revoir mon oph car le larmoiement est revenu aussitôt la sonde retirée et une infection du méat lacrymal en plus…10 jours d’antibiotiques. Quelques jours après on décide poser un clou trou mais rupture de stock on reçoit un mini clou trou posé et rejeté 4 jours après dans encore larmoiement et j’ai même l’issue c’est plus important…donc est-il nécessaire de poursuivre ou de diriger vers un autre spécialiste qui peut être ne fera pas plus…mais passé la cinquantaine tout s’assèche ….sauf mes yeux dommage

    Répondre
  • Morgane picture

    Bonjour, Ma fille à le canal lacrymal bouché depuis la naissance elle a 6 mois a eu plusieurs antibiotiques mais rien y fait. Quel me conseiller vous pour réussir a lui déboucher sans opérations chirurgical ?

    En vous remerciant d’avance,
    Cordialement.

    Répondre
  • josiane Schneider picture

    Cela fait bientôt 3 ans
    15 jours après le port d’une machine a apnee
    Que j’ai les yeux qui pleurent sans cesse plus le.nez qui coulent
    Et la bouche cartoneuse !
    Allergologue vu il n’a rien trouvé !
    Et j’ai des excroissances à l’angle externe de chaque œil! On me dis que c’est une rhinite ,situation très gênante !je nen peux plus
    Antisthaminiques j’en ai eu 10 sortes au moins
    Les gouttes pour les yeux idem!je suis désespérée
    De cette situation j’ai vu plusieurs orl ..et j’en suis toujours au même point
    3 ANS DE DESERT MÉDICALE !

    Répondre
  • Patricia Collecchia picture

    Bonjour, j’ai subi il une DCR le 28 août dernier avec pose de sonde. Pendant un mois, tout semblait bien aller, et là le larmoiement excessif recommence. Je suis désespérée, je me dis que l’opération a été un échec. Existe-il encore une solution pour régler ce problème ?

    Répondre
  • Monica CHARLES picture

    Bonjour – Je viens de « subir » un Dacryoscanner qui a révélé les 2 canaux bouchés, L’ophtalmo m’a dit que je devrai me faire opérer.
    2 questions : portant des lentilles, pourrai-je encore les porter ?
    Et à plus de 80 ans…je n’ai absolument pas envie de me faire opérer et en ce cas quels peuvent être les inconvénients ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’institut est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
L’institut est actuellement {opening_status}
{patients_awaiting} en attente
{waiting_time} d’attente avant prise en charge *

{total_time_spent} en moyenne passée(s) sur place *

* Moyennes mesurées au cours de l’heure écoulée. Ne peuvent être garanties.

Accueil URGENCES sans rdv :

8:00–21:00 semaine

9:00–19:00 week-end et jours fériés